TAL COAT sous l’œil de Limbour

L’œuvre de Pierre Tal Coat est à la fête cette année, du musée Quesnel-Morinières de Coutances à la galerie Christophe Gaillard à Paris, du Domaine de Kerguéhennec au CAP de Royan et à Cerisy-la- Salle où vient de s'achever le colloque Tal Coat, Regard sans frontières. Le musée Granet d'Aix-en Provence prendra le relais à l'automne.

A cette occasion, les éditions Le Bruit du temps font paraître un petit volume contenant 4 textes de Georges Limbour sur Tal Coat, éclairés par une préface de l'historien d'art Pierre Brullé.

Tal Coat dans son atelier © Connaissance des arts  

Tal Coat dans son atelier © Connaissance des arts