★ Sur France-Musique, 21 juin 2014. Poèmes de Limbour sur une musique de René Leibowitz.

L'émission est ici

 

Sur René Leibowitz, voir aussi le site du CDMC.

 

Sur France-Culture,  9 octobre 2014: Morceaux choisis : la voix de Georges Limbour, ses textes lus (une émission de 1965, Jean PAGET).

 

Sur France-Culture, 25 février 2014. Du jour au lendemain,  Alain Veinstein reçoit Françoise Nicol pour l'édition de l'ouvrage de Georges LIMBOUR, Spectateur des arts.

Capture d’écran 2014-04-29 à 12.40.19.png

★ "Ah quel malheur que ce ne soient jamais les pommes qui prennent le peintre pour modèle" : lire un extrait d'une chronique de G. Limbour sur le peintre André Masson ici

Sur le site de la galerie parisienne Perrotin, parmi d'autres images de bronzes, Forêt de Germaine RICHIER (1946).

On écoutera sur ce site des lectures de chroniques d'art par Antoine Jaccottet et Christian Thorel.

"Visite à un sculpteur", Spectateur des arts, p. 487.

"Visite à un sculpteur", Spectateur des arts, p. 487.

Sur le site du peintre Dado (Miodrag Djuric, dit Dado, 1933-2010), les tableaux de l'un, l'écrit de l'autre. C'est un régal de se balader sur ce site: on s'égare, on se retrouve: équilibre étonnant entre rigueur de l'architecture et foisonnement de la matière. Et la dégaine de Dado, comme une présence...

(ci dessous, © site DADO)

★ Sur le site du CNRS, Maurice Nadeau, interviewé par J. Chénieux-Gendron en 2000,  évoque Georges Limbour.

  Sur le site de l'INA:

Michel LEIRIS. Le compagnonqui n'a pas ménagé sa peine pour faire découvrir Limbour, éclairer son œuvre et susciter sa réédition (lire sa préface à Soleils bas, chez Gallimard). On entre par lui dans un univers commun aux deux écrivains.  4 entretiens de Michel Leiris avec Paule Chavasse, en 1968.

A propos des année vingt à Paris: André MASSON et le critique d'art Patrick WALBERG évoquent l'ambiance de Montparnasse dans les années vingt. André MASSON parle du banquet Apollinaire, banquet mémorable qui s'était tenu à la Closerie des Lilas, et de la vague surréaliste.

Claude Schvalberg me donne la précision suivante: André Masson confond le banquet organisé par le Mercure de France, en hommage à Saint-Pol-Roux, à la Closerie des Lilas le 2 juillet 1925 (voir la chronologie dans M. Leiris, La Règle du jeu, Gallimard, 2003) avec le banquet Apollinaire qui a eu lieu au Palais d'Orléans le 31 décembre 1916. Merci à lui.